Qu'est-ce que le salut? (Aussi: pourquoi c'est nécessaire et comment l'obtenir)

En tant qu'enfants, nous apprenons des mots en les associant à d'autres mots. Je n'allais pas beaucoup à l'église quand j'étais enfant, alors beaucoup de mots d'église ne m'étaient pas familiers. Un mot en particulier qui m'a toujours semé la confusion était le mot «salut». Ce n'était pas un mot avec lequel j'avais beaucoup de liens. Mon père travaillait dans un chantier de récupération . Cela semblait assez proche. J'ai donc pensé que le salut consistait à prétendre à quelque chose qui était cassé et foiré, puis à le revendre pour un profit. Il s'avère que j'étais assez proche

Que signifie le salut

La définition la plus simple du salut doit être délivrée (ou sauvée) du péril. Le mot a pris un peu plus de forme quand j'ai compris qu'il était lié au prédicateur nous disant que nous devions «être sauvés». Le sens le plus commun du salut est d'être sauvé par Dieu des conséquences de notre péché. Mais la Bible parle de notre salut en des termes un peu plus complets que d'être simplement sauvés de l'enfer.

Quand on pense au salut, il est utile de penser à quoi nous sommes sauvés, à quoi nous sommes sauvés, par qui nous sommes sauvés. Il est également utile de penser à notre salut en tant qu'événement passé, présent et futur.

De quoi sommes-nous sauvés?

La nature même du mot salut signifie qu'il existe une sorte de condition menaçante ou mortelle contre laquelle nous devons être sauvés. D'après la Bible, de quoi sommes-nous sauvés?

En écoutant certaines de nos chansons populaires, dictons et même prédicateurs, on pourrait penser que la principale chose que nous sauvons de ces jours, c'est l'absence de but. D'autres parlent du salut de la toxicomanie ou des relations brisées. Pourtant, d'autres parlent de circonstances difficiles dans lesquelles nous nous trouvons. Bien que la Bible parle certainement de la rédemption de Dieu de la futilité, de l'absence de but et de la souffrance, ce n'est pas le principal problème auquel l'humanité est confrontée.

Dans l'Ancien Testament (OT), le mot hébreu principal qui se traduit par «sauver» ou «salut» fait souvent référence à la délivrance dans des situations concrètes de la vie réelle. Dans 2 Rois 19:19, Ezéchias prie le Seigneur de les sauver des Assyriens. Bien que cela ait des implications spirituelles massives, la délivrance qu'il aspire est principalement dans le présent. De même, dans le Psaume 54: 1, lorsque David demande à Dieu de le sauver, il pense avant tout à la délivrance de la main de Saül qui le traque. L'Ancien Testament établit que Dieu est le libérateur et le sauveur.

Tandis que le mot principal du Nouveau Testament (NT) pour le salut désigne parfois la délivrance d'une menace physique, la signification principale est la délivrance des conséquences du péché et des griffes de la mort et de Satan. Le thème principal de la délivrance dans le NT est la délivrance de la colère de Dieu. Dans 1 Thessaloniciens 1:10 et Romains 5: 9, nous parlons de notre délivrance de la colère à venir. John MacArthur résume bien:

"Le vrai problème, c'est le péché et la culpabilité. C'est l'enjeu. Dieu a envoyé Jésus-Christ pour nous sauver des conséquences de notre péché, et tout le monde tombe dans la catégorie des pécheurs. Peu importe que vous soyez parmi les nantis ou les démunis, que vous ayez de grandes attentes ou rien du tout, que vos passions vous dévorent ou que vous fassiez preuve de maîtrise de vous-même et de discipline, vous êtes toujours un pécheur. Vous avez enfreint la loi de Dieu et il est fâché contre À moins que quelque chose ne change votre état, vous êtes sur le chemin de l'enfer éternel. Vous devez être sauvé des conséquences de votre péché. Ce sont les principaux problèmes que l'Évangile résout. "

Nous voyons donc que le salut parle de recevoir la délivrance de notre plus grand problème; à savoir, les nombreuses conséquences de notre péché contre un Dieu saint. Alors, comment est né ce salut?

Par qui sommes-nous sauvés?

Dans Actes 16:30, un geôlier philippien pose une question très importante. « Messieurs, que dois-je faire pour être sauvé? «Les apôtres n'ont pas hésité à désigner Jésus-Christ comme le seul moyen de sauver les hommes. Ceux de l'Ancien Testament considéraient Dieu seul comme leur Sauveur. Ceci est repris dans le NT quand Jésus-Christ est appelé notre Seigneur et Sauveur.

Dieu est celui qui opère le salut. Les Écritures sont claires sur le fait que la voie de l'incrédulité est de se fier à soi-même ou à d'autres choses pour le salut. Le Psaume 20 montre que la voie de la conviction est de ne pas faire confiance aux chars ou aux chevaux, mais de faire confiance au nom du Seigneur. Nous sommes ceux qui nous sommes mis dans le pétrin; donc Dieu seul est capable de sauver. 1 Timothée 1:15 est clair que Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. Cela signifie que chaque pécheur, s'il doit être sauvé, sera sauvé par Christ.

Que sommes-nous sauvés?

C’est là que l’image d’une cour de sauvetage est quelque peu utile. Lorsqu'un chantier de récupération récupère une voiture en ruine, il en prend possession, la modifie de manière substantielle et la réaffecte. Bien que beaucoup moins utilitaire, cela est vrai pour les croyants. Certaines personnes pensent au salut que Dieu purifie nos ardoises, offre le pardon et nous donne une seconde chance. C'est tellement plus que ça. Le salut ne consiste pas seulement à être sauvé de quelque chose, il est également sauvé à quelqu'un. Nous sommes sauvés du péché et amenés à Dieu.

Les Écritures parlent des nombreux avantages du salut. Jean 8:36 nous aide à voir que nous avons été libérés. Nous sommes sauvés de l'esclavage et mis en liberté. Romains 5: 1 nous dit que nous avons été sauvés de la colère et mis en paix avec Dieu. Ce ne sont que quelques exemples. La Bible montre de manière constante que là où le péché avait jadis ravage et destruction, l’évangile donnait la vie. Mais parmi tous les avantages de l'évangile, le plus grand est qu'il nous amène à Dieu lui-même. J'apprécie ces paroles de John Piper:

"En effet, il y a dix mille dons qui découlent de l'amour de Dieu. L'Évangile du Christ proclame qu'il a appris par sa mort dix mille bénédictions pour son épouse. Mais aucun de ces dons ne mènera à une joie finale s'ils ne le sont pas. d'abord conduit à Dieu. Et aucune bénédiction de l'Évangile ne sera appréciée par quiconque pour qui le plus grand don de l'Évangile n'était pas le Seigneur lui-même. " (Piper, Dieu est l'évangile, 12)

Nous sommes sauvés pour une relation. Dieu a surmonté nos plus grands problèmes afin que nous puissions être amenés dans une relation avec lui. C'est notre plus grand bien. Mais comment cela devient-il le nôtre? Est-ce que tout le monde est sauvé parce que le travail que Christ a accompli?

Comment recevons-nous le salut?

Lorsque j'ai acheté une bague de fiançailles pour ma femme, cela ne nous a pas engagés. Je devais encore poser la question et elle devait toujours recevoir mon cadeau. De la même manière, Christ a fait le nécessaire pour que nous soyons sauvés, mais ce don n'est pas approprié en dehors de la foi. C'est ce que la Bible enseigne dans Ephésiens 2. Nous sommes morts dans nos offenses et nos péchés, et Dieu nous rend vivants. Lorsque nos yeux sont ouverts sur la beauté de l'Évangile et sur l'accomplissement de Christ, notre seule réponse appropriée est de répondre par la repentance et la conviction.

Le repentir et la croyance sont vraiment les deux faces d'une même pièce. La repentance signifie que nous changeons d'avis à propos de Dieu et de nous-mêmes. Nous déployons nos propres efforts stupides pour nous sauver nous-mêmes. Nous nous détournons de l'autosuffisance. En même temps, nous nous tournons vers le Christ. Nous croyons que c'est Lui seul qui peut nous sauver. Nous nous confions à lui.

C'est pourquoi la Bible dit que c'est par grâce par la foi (Ephésiens 2: 8). La foi est simplement ce qui nous lie au Christ. C'est ce qui tend la main et s'empare de l'œuvre de Christ. Et, comme on l'a souvent dit, une foi faible est capable de saisir un Christ fort. L'aspect le plus important de notre repentance et de notre foi n'est pas sa propre véracité. L'aspect le plus important de notre repentance et de notre foi est son objet. Lorsque nous plaçons notre foi et notre confiance en Christ, la Bible dit que nous sommes sauvés. « Tous ceux qui invoquent le nom du Seigneur seront sauvés », Joël 2:32 (Actes 2:21 et Romains 10:13 également).

Passé présent futur

La dernière chose à noter à propos du salut est que la Bible en parle en termes passés, présents et futurs. Christ est mort dans l'histoire en notre nom. Il existe donc un sens dans lequel nous pouvons dire avec Paul: « Il nous a sauvés » (2 Timothée 1: 9). Il y a un autre sens dans lequel nous sommes sauvés. Le salut a un impact sur le présent. Nous sommes encore en train d'être sauvés. C'est pourquoi 1 Corinthiens 1:18 parle de ceux qui sont «en train d'être sauvés». Nous voyons aussi une composante future de notre salut. Romains 5: 9 dit: “ Nous serons sauvés .”

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de sécurité dans le salut. Le fil conducteur de tous ces temps de salut est l'union avec Christ. C'est ici que repose notre espoir de salut. Ou nous sommes en union avec Christ ou nous ne le sommes pas. Chaque fois que je pense à me tenir devant le Seigneur de l'univers, ces mots poignants de Mark Dever me rappellent:

"Un chrétien sait donc que s'il mourait ce soir et se tenait devant Dieu, et si Dieu disait:" Pourquoi vous laisserais-je entrer en ma présence? " le chrétien disait: "Vous ne devriez pas me laisser entrer. J'ai péché et je vous dois une dette que je ne peux pas rembourser." Mais il ne s'arrêterait pas là, il continuerait: 'Cependant, à cause de vos grandes promesses et de votre miséricorde, je compte sur le sang de Jésus-Christ versé pour me remplacer, pour payer ma dette morale, pour satisfaire vos exigences saintes et justes, et éliminer votre colère contre le péché! '" Mike Leake est le pasteur principal du FBC Marionville à Marionville, dans le Missouri. Il poursuit actuellement son M.Div. au Southern Baptist Theological Seminary. Mike est marié à Nikki et ils ont deux enfants, Isaiah et Hannah. Vous pouvez le suivre sur Twitter @MikeLeake. Crédit photo: Unsplash / Radu Florin

Cet article fait partie de notre plus grande bibliothèque de ressources de termes importants pour la foi chrétienne. Du ciel et de l’enfer à la communion et au baptême, nous voulons vous fournir des articles faciles à lire et à comprendre qui répondent à vos questions sur les termes théologiques et leur signification.

Qu'est-ce que le blasphème et pourquoi est-il si mortel?

Qu'est-ce que l'hérésie?

Le fruit de l'esprit - Que sont-ils?

10 choses à savoir sur le parler en langues

Quelle est la dîme?

Qu'est-ce que le sabbat et est-il toujours important?

Ciel - À quoi ça ressemble, où est-il?

Enfer - 10 choses à savoir

Baptême - Qu'est-ce que cela signifie et pourquoi est-ce important?

Communion - 10 choses importantes à retenir

La Trinité - Père, Fils et Saint-Esprit expliqué

Armure de Dieu - Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser

Qu'est-ce que l'amour Agape?

Qu'est-ce que le salut?

Le Saint-Esprit

Qu'est-ce que le péché?

SUIVANT: Comment devenir le chrétien le plus parfait au monde

Les choix de l'éditeur

  • 5 belles leçons pour les parents souffrant de dépression
  • 10 cliques qui existent dans toutes les églises


Des Articles Intéressants