10 raisons pour lesquelles nous devrions échapper aux médias sociaux (et pourquoi nous ne le faisons pas)

La pensée de "s'échapper des médias sociaux" donne l'impression que c'est une sorte de prison, n'est-ce pas? Pourtant, si nous sommes complètement honnêtes, nos mondes en ligne peuvent être confinés. Si Internet a permis aux gens du monde entier de se connecter, il a également modifié la dynamique de la connexion face à face.

Un nombre croissant de personnes commencent à ressentir l'isolement. De plus en plus, les gens ont soif d'interaction sociale plutôt que de réaction. Notre désir, donné par Dieu, de nouer des liens significatifs avec les autres commence enfin à l'emporter sur notre désir d'obtenir le plus de «goûts» possibles.

Pour échapper aux médias sociaux, il faut avant tout se libérer de la préoccupation de perdre du temps, qui consiste à être inclus dans le processus tout le temps. Il revient à une vie réelle, à une connexion authentique et à une interaction authentique avec d'autres personnes.

Voici 10 raisons pour lesquelles nous devrions échapper aux médias sociaux (et pourquoi nous ne le faisons pas):

1. Se libérer de "One More Thing"

Le temps quotidien que nous consacrons aux médias sociaux augmente chaque année. Cependant, plus nous passons de temps sur Internet, plus nous négligeons par inadvertance autre chose dans la vie. Les médias sociaux sont devenus «une chose de plus» sur nos assiettes déjà pleines. Et notre équilibre est de plus en plus déséquilibré à mesure que le temps passe.

Nous n'échappons pas aux médias sociaux parce que nous ne sommes pas à l'aise avec «l'espace». Toute activité supplémentaire de notre temps est habituellement consommée par les activités en ligne. La Bible nous apprend à compter nos jours pour gagner un cœur de sagesse. (Psaume 90:12) Ceci est ma prière pour nous tous qui luttons avec les exigences des médias sociaux.

2. Réduire l'anxiété

Si vous avez passé beaucoup de temps sur les médias sociaux, vous avez probablement déjà entendu le terme FOMO. Il est défini dans le dictionnaire urbain comme la peur de manquer. Il est devenu presque insatiable de vouloir être inclus dans tous les événements qui se déroulent dans nos cercles Internet. Et lorsque nous ne sommes pas inclus, nous devenons anxieux, inquiets et même compulsifs.

Nous ne reconnaissons pas toujours l'inquiétude suscitée par les médias sociaux, car, d'une certaine manière, nous avons commencé à vivre par procuration à travers d'autres personnes. Surtout lorsque nous sommes mécontents de notre propre vie, nous sommes obsédés par ce que font les autres.

L'apôtre Paul a dit dans Philippiens 4:11 qu'il avait appris à être content dans toutes les situations. Je prie pour que nous apprenions à réduire l’anxiété et la peur de passer à côté en apprenant à être satisfaits de nos propres vies.

3. Pratiquer l'autodiscipline

Quels sont les premiers mots qui vous viennent à l’esprit lorsque nous pensons aux fruits du Saint-Esprit? La plupart d'entre nous réciterions l'amour, la joie et la paix, n'est-ce pas? Mais le dernier fruit mentionné dans Galates 5:23 est la discipline personnelle.

Exercer l'autodiscipline en ligne est si important. Sans limites, nous nous préparons à encore plus d'isolement et de déconnexion. La raison principale pour laquelle nous luttons est que les médias sociaux sont devenus un débouché pour nous. Tout comme une dépendance, nos interactions en ligne alimentent nos désirs charnels. Et plus nous nourrissons notre chair, moins nous affichons les fruits de l'Esprit.

Mais le fruit de l'Esprit est l'amour, la joie, la paix, la patience, la gentillesse, la bonté, la fidélité, la gentillesse et la maîtrise de soi. Il n'y a pas de loi contre de telles choses. (Galates 5: 22-23 NIV)

Ma prière est que nous prenions au sérieux l'appel de l'Esprit à pratiquer l'autodiscipline dans tous les domaines de notre vie, y compris les médias sociaux.

4. Être dans le moment

La distraction est l’un des meilleurs moyens pour l’ennemi de nous faire perdre l’attention sur ce qui compte le plus. Nous préférerions passer quinze minutes avant de travailler sur Facebook que dans la Parole de Dieu. Nous ressentons l’attraction constante des médias sociaux, même lorsque nous passons du temps avec nos proches. Nous sommes nombreux à avoir des alertes pour chaque plate-forme, nous ne manquons donc aucun message.

S'échapper des médias sociaux pour «être dans le moment présent» est important pour de nombreuses raisons. Cela permet aux gens de savoir qu’ils comptent. Cela nous permet de profiter pleinement de la réunion. Et surtout, cela laisse plus de temps à consacrer à la Parole de Dieu.

Je médite sur tes préceptes et considère tes voies. Je me réjouis de tes décrets; Je ne négligerai pas votre parole. Psaume 119: 15-16

5. Lire plus de livres

Les médias sociaux ont entraîné nos yeux à parcourir du contenu plutôt que de lire mot par mot. En raison de l'accessibilité que nous avons via les médias sociaux, nous hésitons même à prendre un livre et à le lire. Les articles, les billets de blog et les livres électroniques sont faciles d'accès, éliminant ainsi notre désir de lire pour les loisirs.

Revenons à la bonne littérature à l'ancienne. Éteignons nos écrans et écoutons un livre du début à la fin. Surtout, ouvrons la Parole de Dieu et passons du temps à lire les Écritures.

Toutes les Écritures sont inspirées par Dieu et utiles pour enseigner, pour convaincre, pour corriger et pour éduquer à la justice, afin que l'homme de Dieu soit compétent et outillé pour tout bon travail. 2 Timothée 3: 16-17 ESV

6. Pour prier davantage

À quelle vitesse devons-nous nous tourner vers Google pour obtenir des réponses ou demander conseil à nos cercles en ligne? En quelques clics, nous pouvons obtenir des informations sur à peu près n'importe quoi. Mais dans notre recherche de réponses, nous oublions souvent celui qui possède la réponse parfaite à tout ce dont nous avons besoin.

Son pouvoir divin nous a donné tout ce dont nous avons besoin pour mener une vie pieuse grâce à notre connaissance de celui qui nous a appelés par sa gloire et sa bonté. 2 Pierre 1: 3 NIV

Avoir le temps de communier avec Dieu est probablement la raison la plus importante pour échapper aux médias sociaux. Malheureusement, passer du temps dans nos «placards de prière» a été remplacé par des prières rapides et en ligne et une adoration sur le pouce.

Donnons la priorité à notre journée et prenons le temps de prier et de supplier.

… Priant toujours avec toute prière et supplication dans l'Esprit, veillant à cette fin avec persévérance et supplication envers tous les saints… Ephesians 6:18 NKJV

7. Pour sortir

Lorsque nous sommes pris dans le cycle des médias sociaux, il peut s'écouler des heures avant que nous nous rendions compte que nous étions enfermés à l'intérieur, assis dans la même position. Nos téléphones et ordinateurs nous privent du temps passé à l'air frais et au soleil.

Nous nous habituons à lire des articles sur les vacances de nos amis et nous sentons par procuration que nous avons goûté à la plage. Nous faisons défiler les poteaux de jardinage et admirons la vue de quelqu'un d'autre travaillant dans leur jardin.

Mais les images sur les médias sociaux ne peuvent pas remplacer le bon vieux monde. En fait, trop de temps à l'intérieur est une recette pour une mauvaise santé. Échappons aux médias sociaux et sortons pour profiter de la beauté de la création de Dieu!

Les cieux déclarent la gloire de Dieu; et le firmament montre son travail.

Psaume 19: 1 NKJV

8. S'engager avec les gens

Avez-vous déjà demandé à l'ensacheuse de l'épicerie comment se passait sa journée, seulement pour se retrouver face à un «cerf aux phares»? Les gens ne sont pas habitués à s'engager les uns avec les autres. Et souvent, ils ne savent pas comment réagir quand quelqu'un d'extraordinaire leur demande comment va leur journée. C'est triste mais vrai.

Malheureusement, la jeune génération semble être plus à l'aise en ligne. Peut-être est-ce parce que cela élimine les décalages maladroits dans la conversation ou permet aux gens de se sentir plus libres avec leurs mots. Quoi qu’il en soit, il est à espérer que le fait d’échapper aux médias sociaux pour rencontrer des gens deviendra une tendance croissante.

Laissez chacun de vous veiller non seulement à ses propres intérêts, mais également à ceux des autres. Philippiens 2: 4 NKJV

9. Cesser de chercher la sécurité

Que les gens le sachent ou non, les médias sociaux sont devenus un indicateur subconscient de sécurité et d'acceptation. Nous nous en remettons à elle pour l'affirmation, mais au final, cela ne peut que nous décevoir.

Le fait est que les plates-formes de médias sociaux nous ont formés à rechercher l'acceptation du nombre de «j'aime», de commentaires ou d'émoticônes souriants que nous recevons. Au lieu de regarder vers Dieu, qui nous a créés à son image, nous nous tournons vers nos réseaux sociaux pour la sécurité.

Chaque personne a un besoin intérieur d'être acceptée. Les médias sociaux alimentent ce besoin. Cependant, il ne peut pas satisfaire le désir ardent de chaque personne pour un amour inconditionnel. Seul Dieu peut offrir la sécurité sans faille que nous recherchons.

J'ai toujours mis le Seigneur devant moi; parce qu'il est à ma droite, je ne serai pas ébranlé. Psaume 16: 8 ESV

10. Mettre les pieds dans notre foi

À certains égards, les médias sociaux nous ont donné la permission d'éviter de mettre les pieds dans notre foi. Nous croyons faussement que les mots encourageants envoyés via une plateforme en ligne remplacent en quelque sorte les actes de service physiques. Il est plus facile de taper une récompense rapide que d'investir du temps et de l'énergie pour aider les autres.

Ne soyons pas paresseux quand il s'agit de mettre les pieds dans notre foi. Prenons à cœur Jacques chapitre 2 et faisons attention à ne pas laisser notre foi être sans travaux. En fin de compte, échapper aux médias sociaux en faveur du service rendu aux autres ne sera pas seulement une manifestation extérieure de notre foi, il permettra également de nouer des relations avec les autres.

Si un frère ou une soeur est nu et sans nourriture quotidienne, et que l'un de vous deux leur dit: «Partez en paix, soyez réchauffé et rassasié», mais vous ne leur donnez pas ce qui est nécessaire au corps, que fait-il? profit? Ainsi donc, la foi seule, si elle n'a pas d'œuvres, est morte. Jacques 2: 15-17 NKJV

SUIVANT: 10 façons dont votre téléphone sabote votre vie

Les choix de l'éditeur

  • 5 belles leçons pour les parents souffrant de dépression
  • 10 cliques qui existent dans toutes les églises


Des Articles Intéressants