Unholy Trinity: indignée par le faux enseignement brazen de TBN

Je ne regarde pas beaucoup la télévision et quand je le fais, j'évite généralement le réseau de radiodiffusion Trinity (TBN). Pendant de nombreuses années, TBN a été dominé par des guérisseurs de la foi, des collecteurs de fonds à temps plein et des prophètes autoproclamés vomissant de l'hérésie. J'ai écrit sur le faux évangile qu'ils proclament et sur les miracles factices qu'ils prétendent faire il y a presque deux décennies dans Chaism Charismatic (Grand Rapids: Zondervan, 1992. Voir notamment le chapitre 12). J'ai eu le temps de faire le plein de télévangélisme charismatique en recherchant ce livre, et je ne peux plus supporter de le regarder.

Récemment, cependant, lors de ma convalescence après une arthroplastie du genou, j'ai décidé de tester une partie du tarif actuel sur TBN. D'un point de vue thérapeutique, cela semblait un bon choix: quelque chose de plus insupportable que la douleur à la jambe pourrait me distraire de la souffrance physique du traumatisme post-chirurgical. Et je suppose que sur cette base, la stratégie était efficace.

Mais cela m'a laissé outré et frustré - et désireux de remettre en question les idées fausses dans l'esprit de millions d'incroyants qui voient ces faux docteurs se faisant passer pour des ministres du Christ sur TBN.

Je suis indigné par la façon effrontée dont de nombreux faux docteurs tordent le message de l'Écriture au nom de Jésus. Et je suis frustré parce que je suis certain que si ces charlatans ne recevaient pas une grande partie de leur soutien financier de la part de croyants sincères (et d’un acquiescement silencieux de la part de dirigeants chrétiens qui le savent sûrement), ils n’auraient aucune plate-forme pour leurs manigances. Ils vont bientôt perdre leur noyau électoral et disparaître de la scène.

Au lieu de cela, les charlatans religieux se multiplient à un rythme effrayant. Ce que j’ai découvert à mon plus grand mécontentement, c’est que TBN n’est en aucun cas le seul réseau religieux qui diffuse 24 heures sur 24 une fausse doctrine empoisonnée. La gamme de chaînes que je reçois comprend au moins sept autres chaînes dont les horaires sont remplis de faux enseignants et de charlatans. Il y a The Church Channel, Daystar, GodTV, World Harvest Television (LeSEA), Total Christian Television et plusieurs autres. Certaines d’entre elles présentent des blocs d’émissions de télévision familiales et quelques enseignants plutôt solides qui offrent des moments d’échappatoire aux prédicateurs de la prospérité. Mais tous accordent de l'importance à d'énormes quantités d'hérésie et de pièges religieux - suffisamment pour les rendre réellement dangereuses. Et TBN est singulièrement responsable d'avoir ouvert la porte si grande.

La croissance continue et l’influence de TBN sont déconcertantes pour un certain nombre de raisons, dont la plus épaisse est l’aura épaisse de convoitise, de cupidité et d’autres types d’impropriété morale qui entoure toute l’entreprise. Une longue série de scandales impliquant des télévangélistes charismatiques notables entre 1988 et 1992 aurait dû être une raison suffisante, même pour les téléspectateurs les plus crédules, pour scruter avec scepticisme l’ensemble du secteur. Tout d'abord, le spectacle international de l'effondrement moral, conjugal et financier de Jim et Tammy Faye Bakker. Cela a été suivi de près par la révélation des alliances répétées de Jimmy Swaggart avec des prostituées. Peu de temps après, un épisode de Primetime Live sur ABC a révélé des exemples clairs de fraude délibérée de la part de trois autres grands télévangélistes charismatiques. Ces incidents ont été ponctués par une vingtaine de scandales mineurs sur plusieurs années. Il est clair (ou devrait l'être) - sur la seule base de preuves empiriques - qu'il ne faut pas faire confiance aux prédicateurs qui promettent des miracles en échange d'argent. Et pour quiconque se soucie simplement de comparer l'enseignement de Jésus avec le message de santé et de richesse, il est clair que le message qui domine actuellement la télévision religieuse est "un évangile différent; ce n'est vraiment pas un autre" (Galates 1: 6-7 ), mais un mensonge damnable.

TBN est de loin le principal auteur de ce mensonge dans le monde. Pratiquement toutes les célébrités principales du réseau disent aux auditeurs que Dieu leur accordera guérison, richesse et autres bénédictions matérielles en échange de leur argent. Programme après programme, les personnes sont invitées à "planter une graine" en envoyant "le plus gros billet que vous ayez ou le plus gros chèque que vous puissiez écrire" avec la promesse que Dieu les rendra miraculeusement riches en retour. Ce même message domine toutes les principales campagnes de financement de TBN. C'est ce qu'on appelle le plan de "foi en semences", ainsi appelé Oral Roberts, qui a tracé le modèle pour la plupart des télévangélistes charismatiques qui ont suivi la piste qu'il a tracée. Paul Crouch, fondateur, président et commandant en chef de TBN, est l'un des plus fervents défenseurs de la doctrine.

Les seules personnes qui s'enrichissent grâce à ce stratagème, bien sûr, sont les télévangélistes. Leur peuple qui envoie de l’argent n’obtient que peu de contreparties, mais de fausses promesses. En conséquence, beaucoup d’entre eux se détournent complètement de la vérité.

Si le schéma semble rappeler Tetzel, c'est parce que c'est exactement la même doctrine. (Tetzel était un moine médiéval dont la vente sous haute pression d'indulgences - de fausses promesses de pardon - indignait Martin Luther et déclenchait la Réforme protestante.)

Comme Tetzel, TBN s'attaque aux pauvres et leur impose de fausses promesses. Pourtant, ce qui se passe quotidiennement sur TBN est bien pire que les abus que Luther a décriés car ils sont plus répandus et plus flagrants. Le médium est plus high-tech et les montants sortis des poches des téléspectateurs sont astronomiquement plus élevés. (Selon la plupart des estimations, TBN vaut plus d’un milliard de dollars et rapporte 200 millions de dollars par an. Il s’agit de contributions directes au réseau, sans compter les millions de dons envoyés directement aux radiodiffuseurs TBN.) Comme Tetzel sur les stéroïdes, les Crouches et virtuellement Tous les principaux radiodiffuseurs de TBN vivent dans une opulence criarde, tout en demandant constamment aux téléspectateurs dans le besoin plus d’argent. Les téléspectateurs âgés, pauvres et issus de la classe ouvrière constituent le principal groupe démographique de TBN. Et les collecteurs de fonds de TBN le savent tous. Les personnes les plus désespérées - "sans emploi", "même si je suis entre deux emplois", "essayant de le faire, essayant de survivre", "fauché" - sont bafouées avec de fausses promesses de donner ce qu'elles n'ont même pas. Jan Crouch s'adresse aux téléspectateurs et les appelle "vous, petit peuple", et suggère d'envoyer l'argent de l'épicerie à TBN "pour assurer la bénédiction de Dieu".

Ainsi, TBN dévore les pauvres tout en enrichissant les charlatans. Dieu a maudit les faux prophètes dans l'Ancien Testament pour cela (Jérémie 6: 13-15). C'est aussi l'une des principales raisons pour lesquelles les pharisiens ont condamné Jésus (Luc 20: 46-47). Il est difficile de penser à un péché plus pervers. Cela ne fait pas que mal aux gens; il les trompe avec un espoir sans fondement, les trompe avec un faux évangile et met ainsi leur âme en péril éternel. Et pourtant, ceux qui le font prétendent faire le travail de Dieu.

Ce n'est pas tout. Presque aucune fausse prophétie, doctrine erronée, superstition de rang ou prétention stupide n'est trop bizarre pour recevoir du temps d'antenne sur TBN. En larmes, Jan Crouch raconte avec fantaisie comment son poulet avait été ressuscité miraculeusement. Benny Hinn surmonte cette affirmation avec une étrange prophétie selon laquelle si les téléspectateurs de TBN mettaient les cercueils de leurs proches décédés devant la télévision et touchaient la main de la personne décédée à l'écran, les gens "ressusciteraient des morts ... par milliers "

Ironiquement, il n'est même pas nécessaire d'être un trinitaire orthodoxe pour pouvoir diffuser sur le réseau Trinity. Mgr TD Jakes, bien connu pour son rejet du credo de Nicée en faveur du pentecôtisme unifié, est un incontournable de TBN. Benny Hinn a tenté à plusieurs reprises de réviser la doctrine de la Trinité d'une manière nouvelle, en notant à un moment donné qu'il y avait neuf personnes dans le divin.

Et pourtant, les dirigeants des églises évangéliques manifestent généralement une sorte de tolérance bénigne à l’égard de toute cette entreprise. La plupart ne l'appuieraient jamais, bien sûr. Ils peuvent plaisanter sur la bêtise des grands cheveux et des décorations sombres sur TBN. Demandez-leur, et ils reconnaîtront probablement que l'évangile de prospérité n'est absolument pas un évangile. Appuyez sur la question et vous leur ferez probablement admettre qu'il s'agit d'une forme de fausse doctrine dangereuse, totalement non biblique et essentiellement antichrétienne.

Pourquoi, alors, n'y a-t-il aucun effort à grande échelle parmi les évangéliques croyant en la Bible pour dénoncer, dénoncer, réfuter et faire taire ces faux docteurs? Après tout, c'est ce que les Écritures ordonnent aux dirigeants d'église de faire lorsque nous rencontrons des fournisseurs de substituts destructeurs d'âme pour le véritable évangile:

Le surveillant doit être irréprochable en tant qu’intendant de Dieu, non volontaire, non colérique, non accro au vin, non pugnace, pas friand de gain sordide, mais hospitalier, aimer ce qui est bon, raisonnable, juste, dévot, contrôlé, en retenant la parole fidèle qui est conforme à l'enseignement, afin qu'il puisse à la fois exhorter dans une saine doctrine et réfuter ceux qui se contredisent. Car il y a beaucoup d'hommes rebelles, bavards et séducteurs vides, en particulier ceux de la circoncision, qui doivent être réduits au silence parce qu'ils bouleversent des familles entières, enseignant des choses qu'ils ne devraient pas enseigner pour gagner sordide (Titus 1: 7-11).

Ceux qui restent silencieux face à de tels mensonges grotesques peuvent en fait être en partie responsables d'avoir détourné les gens de la vérité. Considérez le témoignage de William Lobdell, journaliste religieux au Los Angeles Times, qui se considérait jadis comme un fervent chrétien évangélique, mais après avoir effectué une série de rapports d'investigation sur le cloaque moral et doctrinal de TBN; puis "découvrant que ses récits d'investigation sur le guérisseur de la foi Benny Hinn et les télévangélistes Jan et Paul Crouch ne semblaient avoir aucune incidence sur la portée de ces ministères ou sur la vie de leurs disciples, il a [abandonné] le rythme et la religion en général".

Tous ceux qui aiment vraiment le Christ et se soucient de la vérité ont le devoir solennel de défendre la vérité en exposant et en combattant ces mensonges qui se font passer pour la vérité. Si nous manquons à ce devoir en raison de notre indifférence, de notre apathie ou de notre soif d’approbation des hommes, nous ne sommes pas moins coupables que ceux qui propagent activement les mensonges.

Date de publication: 24 février 2010

Des Articles Intéressants