Un nouveau groupe, environ un mille, peut parcourir la distance

Artiste: À propos d'un mille

Titre: About a Mile

Tiquette: Word Records

Si vous parvenez à contourner ce nom trop dur pour un groupe religieux ("Jésus a porté sa croix environ un kilomètre; jusqu'où allez-vous porter la vôtre?"), Le premier album éponyme de About a Mile vaut le coup d'œil pour les fans fidèles de la musique chrétienne qui préfèrent généralement des alternatives aux décideurs du marché.

Ce trio de frères spirituellement sincères de Pennsylvanie a attiré l'attention du producteur primé Ian Eskelin (Sidewalk Prophets), et il veille à ce que tous les programmeurs de radio, quel que soit leur programme, aient dans la composition un petit quelque chose, du contemporain contemporain au rock. L’innovation n’est pas l’argument fort ici, mais si vous manquez la guitare rock de la fin des années 90 ou du début des années 2000, ces gars-là peuvent vous ramener avec une touche de foi.

Il est facile de comparer About a Mile à Lifehouse puisque la voix du chanteur principal Adam Klutinoty est similaire à celle de Jason Wade. Vous pouvez l'entendre sur l'hymne d'ouverture «Satisfied» ainsi que sur le son acoustique «Il n'arrêtera pas de t'aimer». Tous deux témoignent clairement de la bonté de Dieu, le premier déclarant: «Que Ta chanson soit la chanson que je chante à travers les bénédictions et les fardeaux que cette vie apportera. "

Il y a aussi une véritable atmosphère de poupées Goo Goo dans «Qui tu dis que tu es» - le mélange éloquent de cordes symphoniques douces et de guitares électriques plus granuleuses - et le «Oxygen» clairement énoncé où la mélodie remarquable porte ces mots: «La vie sans toi est comme essayer de respirer sous l’eau. »Et il ya un risque potentiel dans« En ce moment », un air particulièrement coquelicot avec une autre ligne captivante sur la nature délicate de la croyance:« À l’heure actuelle, si je suis honnête, je m'accroche à peine promettre."

En dépit de ces profondeurs lyriques, About a Mile flirte avec les gadgets du marché des jeunes dans «In with the Out Crowd» et «I Hate Hate», de soi-disant morceaux énervés qui tentent un peu trop d’être les enfants cools dans cette ambiance si naturelle ensemble. Et une lourde amende est due pour la ligne non inspirée dans «SOS (l'espoir ne laissera pas aller)» où quelqu'un «descend comme un zeppelin de led».

À propos de tout le voyage, cependant, About a Mile montre suffisamment de talent et de perspicacité pour continuer. En témoigne la dernière chanson atmosphérique, «Trembling», écrite uniquement par le groupe et réfléchie sur la nature de Dieu, surmontée d'un clin d'œil bien placé à l'hymne de 1899, «Were You There (Quand ils ont crucifié mon Seigneur). «Ce sera intéressant de voir où ce premier album emmène le groupe.

* Publié le 28/07/2014

Des Articles Intéressants