Cette providence

Avec son énergie animée et son lyrisme fort et soul, cette Providence marque l’avènement d’un nouveau groupe véritablement inspirant. Des chansons comme "Secret Love et le moyen le plus rapide de me sentir seul" et le premier single "A Wolf in Sheep's Clothing", sont riches en riffs passionnés et en émotions sincères, à la fois profondément individuelles et universellement accessibles. Ayant effectué des tournées quasiment sans arrêt au cours des deux dernières années, This Providence a déjà suscité un vif intérêt dans tout le pays. Le rock mélodique au grand cœur de leur premier album intitulé Fueled By Ramen devrait permettre au quatuor de faire entendre leur bruit joyeux devant un public encore plus vaste.

Formé dans la banlieue de Seattle, This Providence s'est réuni à la mi-2003 lorsque le chanteur australien Dan Young et le groupe punk du bassiste Phil Cobrea ont invité le guitariste local Gavin Phillips à se joindre à eux pour un nouveau projet.

"Nous avons vraiment aimé Gavin et nous voulions un autre guitariste", déclare Young. "Il a joué un grand rôle dans notre évolution en tant que musiciens. Gavin est un grand écrivain et cela a vraiment changé la direction dans laquelle nous nous dirigions."

Inspiré par la scène musicale variée et prolifique de Seattle, le groupe était déterminé à s'éloigner du pop-punk de sa jeunesse pour un terrain musical plus ouvert. En 2004, This Providence a publié The Sunday's Best EP, qui contenait des chansons écrites avant que Phillips ne se joigne, et ne représente donc pas vraiment le groupe dans sa forme actuelle. Dans cet esprit, ils ont rapidement enregistré trois chansons avec le producteur local Casey Bates, connu pour son travail avec des groupes tels que Forgive Durden, Daphne Loves Derby et Gatsbys American Dream. Les démos ont attiré l’attention de RocketStar Recordings, de Washington, qui a invité This Providence à créer de nouvelles pistes, donnant ainsi naissance au premier album de ce groupe, Our Worlds Divorce .

Pendant ce temps, This Providence a peaufiné sa mise en scène avec des concerts presque constants, partageant généralement les scènes avec des formations locales aux vues similaires, telles que Daphne Loves Derby et Forgive Durden.

"Ce n'est qu'un groupe de groupes qui jouent ensemble et jouent les uns avec les autres", a déclaré Phillips à propos du son actuel à Seattle. "Il y a des similitudes entre nous, alors ça devient ce que les gens appellent" une scène ". Mais en réalité, nous ne sommes que des groupes qui jouent ensemble. "

Le Pacific Northwest ne pouvait pas contenir longtemps le gros rock de This Providence, et le groupe s'est rapidement aventuré aux États-Unis lors d'une série de tournées nationales aux côtés de ses amis dans Daphne Loves Derby et Forgive Durden, tout en faisant également équipe avec les californiens Jenoah et Sherwood. La composition cinématographique du groupe et son énergie sur scène attirent de nouveaux fans à chaque concert.

"Nous jouions deux ou trois spectacles par week-end", se souvient Young, "et nous voyions des enfants venir la nuit, puis la nuit suivante et ensuite la suivante. C'était fou."

À l’automne 2005, la Providence s’est lancée dans l’autoroute sans fin pour se consacrer à l’écriture de chansons de ce qui allait devenir leur premier album baptisé Fueled By Ramen. Ils ont eu un choc sur la route lorsque leur batteur a décidé qu'il n'était pas fait pour la tournée, mais ils ont rapidement trouvé le nouveau basher Ryan Tapert via le miracle moderne de MySpace.

"Ryan a eu vent que notre batteur avait quitté et qu'il nous en fallait un nouveau", a déclaré Phillips. "Il nous a envoyé un message sur MySpace, nous l'avons essayé et il a juste cliqué."

Avec plus d'une douzaine de chansons prêtes à être enregistrées, This Providence s'est mis au travail en février 2006, faisant de nouveau équipe avec Bates dans son studio Johnny Cab à Shoreline, dans l'État de Washington.

"Casey est comme un membre du groupe", dit Young. "Il sait exactement ce que nous recherchons et il est très cool de rester en retrait et de nous laisser le contrôler quand c'est ce que nous voulons faire. Il nous donnera des idées, mais si nous voulons vraiment faire quelque chose, il dis, 'Bien sûr, faisons ce que vous voulez.' "

Dès le début, le but de This Providence était de créer un disque plus aventureux que jamais auparavant. Le groupe était animé par un large éventail d’influences sonores et lyriques allant des groupes rock modernes tels que Saves The Day à Taking Back dimanche, aux groupes de musique folk Iron & Wine et Denison Witmer, aux combos classiques tels que Tom Petty & the Heartbreakers et Counting Corbeaux.

"Nous avons essayé de tirer de nombreux endroits différents", a déclaré Phillips. "Il y a beaucoup de rock classique là-dedans - ce n'est certainement pas du rock indépendant indépendant. Nous avons essayé de le rendre très diversifié, mais également très accessible."

"Nous voulions nous pousser à faire un disque qui n’était pas cliché", dit Young. "Nous voulions vraiment faire un album honnête sur le plan lyrique et polyvalent sur le plan musical, où une chanson ne sonnait pas comme une autre. Et je pense que nous y sommes parvenus."

Cette Providence explique que le groupe a effectivement atteint ses objectifs ambitieux. Débutant avec le noir, tonifiant "Un loup dans les vêtements de moutons", l'album traverse une gamme remarquable de textures et de mélodies rock tout en restant fidèle aux racines indies du groupe. Bien que This Providence soit arrivé dans le studio prêt à partir avec une gerbe de matériaux, les sessions elles-mêmes ont abouti aux deux morceaux les plus audacieux de l'album, le piano au piano "Le chemin de Jéricho est doublé de personnages-caressants" et "... Mais que vont-ils dire?"

«C’était une torture d’écrire celle-là», dit Young. "Je n'avais jamais vraiment écrit de musique comme ça auparavant, alors ça m'a vraiment étiré. Cela a pris des heures et des heures pour essayer des trucs différents. C'est maintenant l'une de mes chansons préférées sur l'album."

Tout au long de cette Providence, Young aborde une série de problèmes personnels qui lui tiennent depuis longtemps une résonance profonde. Des chansons telles que "Tout est possible" et "Marcher sur l'eau" véhiculent un message positif et encourageant, suggérant que l'espoir est toujours à portée de main.

"L'album est assez spirituel", note-t-il. "J'ai toujours voulu m'exprimer honnêtement, mais aussi le rendre accessible à tout le monde, afin que tout le monde puisse nous comprendre. L'un de nos objectifs est d'être réel et ouvert et d'écrire des chansons qui inspirent les gens."

Avec This Providence, le groupe a plus que satisfait de son désir de créer un disque rock complet et radieux qui exprime tout son objectif et son énergie. Leur mission est maintenant de faire passer le message, en partageant leur esprit optimiste et leurs chansons puissantes avec un public de tous les horizons, des fans, anciens et nouveaux. Quant à savoir où la route les mènera d'ici, cette Providence se prête à toutes les cartes du futur.

"La première chose à faire est que nous prévoyons d'être en tournée pendant, je ne sais pas combien de temps", a déclaré Phillips. "Tant que nous pouvons."

"L'une des meilleures choses à propos de ce disque est qu'il nous laisse beaucoup d'options en ce qui concerne les directions que nous pourrions prendre plus tard", note Young. "Quoi qu'il arrive par la suite, nous aurons simplement progressé et mûri dans nos goûts et nos capacités. Alors qui sait? Nous sommes tous ouverts à presque tout."

Des Articles Intéressants